Avec 49 000 nouveaux cas par an et plus de 11 800 décès estimés en 2012 en France, le cancer du sein reste le cancer le plus fréquent et la première cause de décès par cancer chez la femme. Cette année 2013 a marqué la 20e campagne de lutte contre le cancer du sein et surtout la 9e édition d’Octobre Rose.

Octobre Rose, symbole de la lutte contre le cancer du sein

Octobre est le mois de la mobilisation nationale contre le cancer du sein. Ce dernier reste un enjeu de santé publique majeur : une femme sur 8 sera concernée dans sa vie par le cancer du sein. Ainsi, tout au long du mois d’octobre, des événements ont lieu dans toute la France pour informer les femmes sur le cancer.

Octobre Rose possède deux objectifs majeurs :

1. Campagne d’informations

Cet événement permet d’aider les femmes à prendre une décision éclairée en répondant à toutes leurs questions. Cela leur rappelle également que le dépistage du cancer du sein est recommandé tous les 2 ans, à partir de 50 ans. Ainsi, du 1er octobre au 15 novembre, les femmes peuvent poser toutes leurs questions à un médecin cancérologue sur le site de l’association.

2. Récolte de fonds

En plus de la dimension informative, Octobre Rose a également pour objectif de récolter des fonds en faveur de la recherche contre le cancer du sein. Les marques partenaires de l’association, Estée Lauder, Clinique, Kitchen Aid ou encore LPG, ont lancé plusieurs produits dont les bénéfices ont été reversés au « Cancer du sein, Parlons-en ! ».

octobre roseBilan d’Octobre Rose 2013

La 9e édition d’Octobre Rose présente un bilan plus que positif. Cette campagne contre le cancer du sein a attiré un large public. De grandes villes ont vu l’organisation de nombreuses manifestations : journées de rencontres et d’échanges, balades familiales, randonnées pédestres ou encore zumba. Cette édition 2013 a également bénéficié de partenariats importants avec de grandes marques et de participants notoires : le ministère des Affaires Sociales et de la Santé, la Mutualité Sociale Agricole (MSA), l’Assurance Maladie (CNAMTS), l’Institut National du Cancer (INCA) ou encore le Régime Social des Indépendants (RSI).

 

La vocation de cette campagne et de l’association de lutte contre le cancer du sein est de convaincre les femmes du rôle primordial du dépistage précoce. Elle permet également de faire progresser la recherche médicale.